Notre Engagement

Le Zoo de Zurich aide à équiper et à payer les gardes-chasses de l'association Lewa Wildlife Conservancy LWC, une réserve, qui depuis 2013 est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Il a par exemple financé la transformation d'un hélicoptère afin que celui-ci puisse voler de nuit. Il soutient en outre des projets destinés à désamorcer le conflit homme-animaux sauvages. A cet effet, il contribue à la construction de clôtures qui protègent le bétail des communes environnantes, sans entraver la migration des animaux sauvages. A Lewa, les rhinocéros noirs se multiplient si bien que des animaux ont d'ores et déjà été transférés dans d’autres réserves. Le Zoo de Zurich a financé ces déplacements. Les autres partenaires du zoo sur place sont le parc national du mont Kenya, le Bill Woodley Mt. Kenya Trust ainsi que le Northern Rangeland Trust.

Protection Concrète

L'association Lewa Wildlife Conservancy doit son succès à l'étroite coopération qu'elle entretient avec la population locale. Elle compte aujourd'hui parmi les principaux employeurs de la région. En plus de protéger les espèces menacées, elle soutient plusieurs écoles et cliniques ainsi que des projets d'eau potable.

Les Défis

Le Lewa Wildlife Conservancy est une réserve de 250 kilomètres carrés au Kenya. Il fait partie du parc national de mont Kenya, patrimoine naturel mondial de l'UNESCO, et abrite des rhinocéros et des éléphants menacés ainsi que le zèbre de Grévy, très rare. Le braconnage et la destruction de l'habitat menacent les rhinocéros et les éléphants d'Afrique. Des clients asiatiques dépensent des sommes importantes pour acquérir des produits illégaux en corne et en ivoire. En plus du rhinocéros blanc, le rhinocéros noir est particulièrement menacé. Conformément à la Liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature UICN, il est menacé d'extinction. Dans les années 1990, on ne recensait plus que 2500 rhinocéros noirs dans toute l'Afrique – dont 400 au Kenya. Grâce à des actions intensives de protection et à une gestion efficace de la population, le peuplement se reconstitue lentement. On en recense aujourd'hui plus de 600 au Kenya.

Le couloir des éléphants, une trouée de 14 kilomètres de long clôturée, rétablit les routes de migration historiques des éléphants entre le parc national du mont Kenya et des réserves situées au Nord, comme le Lewa Wildlife Conservancy. Il permet l'échange génétique entre les hardes visiblement isolées et contribue à désamorcer le conflit entre les petits agriculteurs et les pachydermes qui saccagent les champs. Les éléphants ont rapidement emprunté ce couloir qui longe le lit d'un fleuve et passe à certains endroits sous une route nationale.

Wildtierkorridor in der Lewa Wildlife Conservancy
Le couloir passe à certains endroits sous une route nationale.

En dépit des mesures de sécurité très strictes et des efforts infatigables, de plus en plus d'animaux sont victimes des braconniers qui sévissent principalement la nuit au Lewa Wildlife Conservancy. C'est pourquoi un hélicoptère a été équipé pour pouvoir effectuer des rondes de nuit. Il permet de surveiller les animaux menacés 24 heures sur 24 et, en cas d'attaque de braconniers, d'amener rapidement, partout dans le parc, un renfort de gardes armés. L'hélicoptère peut aussi être utilisé pour trouver des rhinocéros blessés et faire intervenir une équipe de vétérinaires.

Helikopter überfliegt die Lewa Wildlife Conservancy in Kenia
Un hélicoptère a été équipé pour pouvoir effectuer des rondes de nuit.

Le déplacement des rhinocéros présente deux avantages. D'une part, créer pour ces animaux de nouvelles zones de protection dans lesquelles ils trouveront des habitats appropriés et sûrs leur offrant une végétation dense. D'autre part, garantir un taux de croissance élevé des animaux, car ceux-ci se font actuellement concurrence pour la conquête de bons territoires. Le Lewa Wildlife Conservancy abrite actuellement plus de 120 rhinocéros. Plusieurs animaux ont déjà pu être transférés dans le Borana Conservancy tout proche et dans des réserves du Northern Rangeland Trust.

Nashorn-Translokation in Kenia
Le déplacement des rhinocéros présente deux avantages.
Geoffrey Chege, Lewa Wildlife Conservancy LWC
Le biologiste spécialiste de la conservation Geoffrey Chege travaille depuis 14 ans pour Lewa Wildlife Conservancy. Il y a débuté en tant que volontaire. Aujourd’hui, il est responsable de la section Recherche & Surveillance, Faune et Médecine vétérinaire et coordonne les projets du Zoo de Zurich sur site.
Dr. Martin Bauer, conservateur en chef du Zoo de Zurich
Le Dr. Martin Bauert, Conservateur en chef du Zoo de Zurich dirige le département Zoobiologie et est le principal responsable du projet de protection écologique du Zoo de Zurich. Il travaille en étroite collaboration avec les responsables du projet à Lewa. Il est Vice-président de la Commission pour les affaires relatives à la Convention de Washington sur la conservation des espèces (CITES).