Skip to main content
  • Forschungsteam ETH BiodivX bei Tests im Masoala Regenwald des Zoo Zürich.

    Des robots collectent des échantillons de « e-DNA »

    Les animaux et les plantes laissent des traces génétiques dans leurs habitats – ce qu'on appelle « eDNA ». Les chercheurs collectent ces traces dans l'air, l'eau et les surfaces afin de déterminer de quels animaux ou plantes elles proviennent. Grâce à ces informations, les chercheurs peuvent déterminer l'état de la biodiversité d'un écosystème et en déduire des mesures de protection appropriées.

    L'équipe de recherche internationale « ETH BiodivX » teste actuellement chez nous, dans la forêt pluviale de Masoala, différentes solutions technologiques pour collecter « eDNA » – par exemple au moyen d'un drone ou d'une sonde fixée à un treuil – et pour pouvoir analyser sur place les échantillons collectés grâce à un « laboratoire mobile à dos d'homme ». Ces innovations doivent permettre aux chercheurs de collecter et d'analyser des traces de « eDNA » même dans des écosystèmes difficiles d'accès.

    Video: Zoo Zürich, Sandro Schönbächler

    La forêt tropicale Masoala, en tant que mini-écosystème sur le Zürichberg, offre des conditions idéales pour que l'équipe de recherche puisse tester ses technologies dans un environnement proche de la nature, avant de les utiliser dans le cadre d'un concours international dans la forêt tropicale de Singapour en 2023.

    Plus d'informations sur l'équipe de recherche :

    ETH BiodivX

    Actualisation : L'équipe s'est qualifiée pour la phase finale de la compétition ! Celle-ci aura lieu au milieu de l'année 2024 au Brésil.

    Contribution podcast sur ce projet dans le podcast « The Swiss Connection » de swissinfo.ch :

    Drones capture eDNA in cutting-edge biodiversity research