Skip to main content
  • Grand gecko diurne de Madagascar dans la Forêt pluviale de Masoala du Zoo de Zurich.

    Apprentissage cognitif spatial chez les reptiles

    Pour survivre, les animaux s'adaptent à leur environnement. Ces adaptations s’opèrent à toutes les échelles, que ce soit la forme de leur corps ou leurs capacités cognitives. Mais, qu'est-ce qui façonne l’évolution de ces capacités cognitives?

    Nous obtenons des réponses à cette question en étudiant un large éventail d'espèces animales qui vivent dans différents habitats et ont des modes de vie différents. Comme il est très difficile de mener de telles études dans la nature, nous étudions des animaux hébergés dans des conditions semi-naturelles, par exemple des zoos. Des études en conditions semi-naturelles permettent d’obtenir des informations proches de leurs capacités naturelles.

    Le présent projet est une collaboration avec le département d'écologie comportementale de l'université de Berne (en savoir plus). Nous étudions la capacité d'apprentissage spatial des geckos diurnes de Madagascar qui se déplacent librement au sein de la Forêt pluviale de Masoala, au Zoo de Zurich .

    Pour ce faire, nous plaçons des mangeoires dans l'environnement des animaux, contenant de leur nourriture préférée. Nous pouvons ainsi tester la manière dont les geckos apprennent à trouver leur nourriture. Cela nous aide à mieux comprendre comment les geckos s'orientent dans leur environnement tridimensionnel complexe dans des conditions naturelles.

    Gecko diurne de Madagascar dans la Forêt pluviale de Masoala du Zoo de Zurich.

    Bien camouflé : un gecko diurne de Madagascar dans la Forêt pluviale de Masoala. Photo : UZH, Dario Jelmini