• Nebenweg/Erlebnispfad im Masoala Regenwald

Durabilité au Zoo de Zurich

Le Zoo de Zurich est un intermédiaire entre les êtres humains, les animaux et la nature. En tant que centre de la protection de la nature, il est particulièrement attentif à la préservation des ressources et à l’optimisation de sa durabilité.

Le Zoo de Zurich est climatiquement neutre. Il a signé une convention d’objectif volontaire avec l'Agence de l'énergie pour l'économie et compense ses émissions de CO2 résiduelles avec des certificats du projet Makira-REDD+ à Madagascar.

visitez l'Energie-Agentur der Wirtschaft

visitez le Makira-Projet

Le Zoo de Zurich ne consomme que du courant vert labellisé «naturemade star» et fourni par l'EWZ. De l'électricité supplémentaire lui est apportée par sa propre installation photovoltaïque et ses panneaux solaires. Les déchets verts et le fumier permettent de produire du biogaz, l'installation d’ampoules basse consommation, de détecteurs de mouvement et de ballasts de réduire la consommation électrique.

visitez l'EWZ

Le Zoo de Zurich répond de manière durable à 99 pour cent de ses besoins en chaleur, que ce soit avec un chauffage alimenté par des copeaux de bois provenant des forêts (près de 76 pour cent du chauffage nécessaire) ou avec une pompe à chaleur (forêt pluviale de Masoala). Des installations de récupération de chaleur, le remplacement du chauffage central et une isolation thermique optimale des bâtiments rénovés ou neufs permettent de réduire les coûts du chauffage et plus particulièrement la part du chauffage à mazout.

Pour réduire au maximum la consommation d'eau, l'eau de pluie et les eaux ménagères sont utilisées pour le remplissage des étangs, l'arrosage et, dans le domaine sanitaire, pour la chasse d'eau des toilettes de différents secteurs du Zoo de Zurich. La forêt pluviale de Masoala et le parc d'éléphants Kaeng Krachan sont entièrement alimentés avec de l'eau de pluie recyclée. La propreté des pièces d'eau est par ailleurs assurée par des systèmes de nettoyage placés dans les enclos.

Le Zoo de Zurich trie et recycle systématiquement ses détritus. Le métal, le bois, le papier, le carton, les gravats de construction, les déchets verts, les piles et le PET sont collectés dans un dépôt et éliminés dans les règles de l'art. Les déchets verts entrent dans la production de biogaz. Les végétaux et les copeaux de bois provenant des forêts du parc zoologique sont tout d'abord utilisés pour les animaux puis compostés ou recyclés avec le vieux bois.

Le Zoo de Zurich recommande à tous ses visiteurs d'utiliser les transports en commun. Pour les motiver, il a conclu des accords avec les CFF et la ZVV. Par ailleurs, il a le projet d'améliorer l'accès avec les transports publics en construisant un funiculaire au départ de Stettbach.

visitez la Zooseilbahn

Le Zoo de Zurich construit dans le respect des directives écologiques du canton de Zurich. Pour les rénovations comme pour les nouvelles constructions, il s'oriente sur les indices fournis par la Conférence des directeurs cantonaux de l'énergie. Les lourds véhicules de transport d'entreprises tierces doivent être équipés d'un filtre à particules et les matériaux de construction réutilisables doivent être correctement triés. Le Zoo de Zurich n'utilise que des peintures, laques et colles exemptes de solvants et évite les CFC et autres substances toxiques.

visitez la Baudirektion ZH

visitez le Forest Stewardship Council

visitez l'EnDK